AIP, AIP, le concept, Alimentation & Emotions, Lifestyle, Non classé, Trucs & Astuces

Cortisol & stress: l’impact sur les maladies auto-immunes

Salut mon p’tit panda warrior 😉

Comment tu vas? T’as passé de bonnes vacances? C’est en cours? A venir?
Tout reposé et tout bronzé, n’est-ce pas là le moment parfait pour… Te lancer à corps perdu dans l’AIP?

Bah si!

Et si tu as déjà flâné du côté de chez nous, tu auras donc compris les grands principes de l’AIP, sinon, tu peux toujours les trouver ici.
Au delà de l’approche alimentaire, tu as donc noté que le côté « hygiène de vie » est PRI-MOR-DIAL.
Je veux dire vraiment.

Cortisol, stress & maladie auto-immune

On dit souvent qu’un traumatisme psychologique peut être le déclencheur d’une maladie auto-immune. C’est vrai.
Je me souviens du cas où un jeune garçon s’était retrouvé enfermé en dehors de sa maison, alors que les parents se disputaient violemment à l’intérieur. Âgé de moins de 10 ans alors, il décompensa directement dans la foulée, un diabète de type 1.

Prenez aussi les gens atteints de la maladie de Verneuil, un coup de stress et HOP, une poussée dans la foulée…
Pathologie gastro? Même délire. Un p’tit coup de stress et vous voilà parti pour une journée planqué au fin fond des toilettes.

MAIS POURQUOI QUE DONC?
Théophile Bescherelle

J’vous le donne dans le mille. Vous connaissez le mot suivant?

Le Cortisol

C’est quoi le cortitruc?

Le cortisol (ou hydro-cortisone) est une hormone stéroïde (corticostéroïde) secrétée par la zone fasciculée du cortex (la partie externe) de la glande surrénale à partir du cholestérol, sous la dépendance de l’ACTH hypophysaire. Ses fonctions ou actions principales sont :

  • l’augmentation de la glycémie par le biais de la néoglucogenèse ;
  • l’inhibition de certaines réponses du système immunitaire ;
  • la régulation du métabolisme des lipides, protéines et glucides ;
  • régulation du cycle circadien (en complément de la mélatonine)

</Mode Wikipédia OFF>

En gros, vous aurez compris que c’est une hormone fabriquée par les glandes surrénales. Et pépère joue un rôle essentiel dans l’équilibre de la glycémie. Le cortisol intervient aussi dans le métabolisme des graisses et des protéines. Il joue un rôle d’anti-inflammatoire (c’est la partie qui nous intéresse) et participe à la régulation du sommeil (c’est pas mal aussi).

La sécrétion de cortisol suit un rythme fixe : elle est maximale entre 6 h et 8 h du matin, puis décroît jusqu’au soir où elle est minimale.

Immuno dépression

Le cortisol est libéré par les glandes surrénales en réponse à une agression et a un puissant rôle anti-inflammatoire. Les gens stressés ont habituellement un taux plus élevé de cortisol.
CQFD? Une expérience a montré que le système immunitaire finit par s’adapter et résister à l’action du cortisol.
Ce qui pourrait être important n’est pas le taux de l’hormone elle-même, mais la façon dont les tissus-cibles répondent au cortisol.
En gros, plus vous stresser, moins vous êtes sensibles au cortisol. Moins vous êtes sensible au cortisol, moins vous vous défendez « inflammatoirement » parlant.
A force de baigner dans le cortisol, vos cellules immunitaires sont comme « anesthésiées » et ne répondent pas à aux bienfait du cortisol.
Capiche? Plus tu stress, plus t’es malade!

Koikonfait?

On se ménage! Et chéri doit bien se marrer en lisant ses phrases sortir de mon clavier, moi, l’éponge à stress par excellence.

  • 1/ l’importance du sommeil:
    On se couche tôt! Ici, on se couche rarement au delà de 22h30. Au début, j’avais même un réveil pour me dire « Hey Oh! Va te coucher! »
  • 2/ On pense à soi
    Et on essaye de ne plus être la bonne poire de service. On se lance dans la pleine conscience ou quoi que ce soit qui nous fasse du bien à la tête. Et au passage, lis donc cet article.
  • 3/ On se fait du bien au corps
    On se trouve une activité « physique », pas la peine de se lancer dans la triathlon, trouver plutôt le truc qui vous convient. Yoga-paddle, Aqua-poney, ce que vous voulez.

On passe de beaux moments, on rigole, on prend le soleil.
Tu fais quoi toi pour prendre soin de toi?

Des bisous

A.

5 thoughts on “Cortisol & stress: l’impact sur les maladies auto-immunes

  1. ah ah ah !
    j’ai pas trouvé de cours de yoga-paddle dans ma ville (quoi c’est normal ?).
    Et sinon cuisiner 45h/24 pour combler les besoins AIP de tout mon petit monde ça compte comme sport au grand air ? j’ouvre la porte de la cuisine ça le fait non ?
    bon sinon sur le principe j’adhère hein ! d’ailleurs on est en aout, je sors donc de mes vacances, suis plein de bonnes résolutions alors à la rentrée c’est sport !!! (allez on y croit cette année ! je vais peut être battre mon record et tenir jusqu’en … disons novembre !)

  2. Quoi comment ca pas de yoga paddle dans ta ville?! Mais mais que fait la police?
    Quand on dit sport il est important de comprendre que c’est plus activité physique qu’on aime. Faire du sport pour faire du sport c’est chiants et on arrête avec la frustration et tout. Un peu comme un régime en somme.
    L’activité physique, le fait de sortir aide à accueillir les émotions et limiter le stress et l’impact négatif qu’il crée sur le corps.

  3. Et oui prendre soin de soi et écouter son corps…. dur dur lorsque l’on est une pile électrique mais depuis que je suis une psychanalyse (depuis juin 2015) je progresse lol j’ai pu reprendre la danse (jazz, street et même de la zumba 😁) je sors souvent, profite pleinement de mes petits enfants et les douleurs je les ignore…. j’ai déclaré la guerre à ces m…. Et je compte les anéantir. Positive attitude le maître mot 😁😁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *