AIP, Alimentation & Emotions, Diaporama, Lifestyle, Non classé, Témoignages, Trucs & Astuces

Maladie auto-immune: la skippy gourou qui mange du jus d’herbe!

Hey, coucou! T’as bien mangé? Manger c’est bien!
Surtout le gras ♡♡♡
Mais je m’égare, Pierrick vous avait déjà parlé du gras dans son article Fat Powa, je vais embrayer sur autre chose!

J’imagine que si tu traînes par ici, c’est que tu te trimbales toi aussi ta petite pathologie des familles.

BIENVENUE!

welcome to the club

Aujourd’hui, je voudrais parler d’un truc qui me gonfle, mais alors qui me gonfle VRAIMENT!
Je suis abonnée à pas mal de pages sur Facebook, relatives aux pathologies auto-immunes. Et vraiment, je trouve que c’est super de pouvoir échanger avec d’autre malades etc… Mais alors, les fermés d’esprits, j’en peux plus.

Quand j’ai commencé à parler de la causalité de l’alimentation par rapport à Crohn, à Verneuil ou le diabète, je me suis faite virée comme une malpropre de pas mal groupes. On s’y fait en vrai.

Objectivement, je suis quand même heureuse de voir que depuis 3 ans, les mentalités évoluent. Je lis de plus en plus des posts où les gens se questionnent.

Voilà ma vision des choses:

Dans une galaxie fort fort lointaine…

it's a trap

(Et je dis pas que j’ai raison)

Je pense que si on a une maladie auto-immune, c’est pas pour rien. Certes, il y a le facteur génétique, mais pas que. Je m’explique:

Ce que je pense, c’est qu’il faudrait concevoir que la MAI est un symptôme. Est-ce qu’il est ridicule de croire que peut-être, notre corps nous envoie des signaux pour nous dire qu’il y a un truc qui déconne à l’intérieur?
Est-ce que c’est con de croire que peut-être, des neurotransmetteurs genre cytokines, nous alertent de la manière dont ils le peuvent, que notre intestin est dans le mal?
Finalement, si on y réfléchit bien, notre paroi intestinale, c’est la frontière entre le monde extérieur et notre corps. On se nourrit de choses qui viennent de l’extérieur. Et quand on voit ce qu’on mange…

Façon de manger et système immunitaire:

eat

Notre système immunitaire se loge à 70 ou 80% dans l’intestin (selon les études scientifiques). Du coup si on mange de la m*$ùe, qu’est-ce qui se passe?
Bah notre intestin ramasse, et il flambe le monsieur. Du coup?
Du coup vous avez des manifestations extérieures qui se pointent. Mal aux articulations, boutons etc… Or, on dit souvent qu’on a mal aux genoux parce que si ou ça, qu’on a des boutons parce qu’on a une peau de merde, etc…
Si vous prenez pas ces signaux précoces d’alerte, qu’est-ce qui se passe?
Comme vous allez pas agir sur le fond du problème, parce que le voltarène ou le ruacutane vont pas jouer sur le fond du problème, mais agir sur l’incidence, bah votre corps va essayer de gérer ça par lui-même et BIM!

Auto-immunité Bonjour!

Mais là encore, votre corps est vachement bien foutu (et je parle pas de mensurations), il va vous envoyer des signaux plus violents pour vous redire:

« MEC, OH! CA CRAME LA DEDANS! FAIS QUELQUE CHOSE BORDEL! »

feu

On parle alors de poussée inflammatoire!
TIN TIN TIN!
On vit une des pires « épidémie » (bien que pas contagieuse) de tous les temps, celle des maladies auto-immunes.
Il y a d’ailleurs un diététicien hypeeeer sexy qui a écrit un article sur les MAI et l’alimentation pour qu’on comprenne le truc, l’article est juste là!
Ça vous semble incroyable que les facteurs environnementaux y soient pour quelque chose?
Nos corps, bien qu’ayant une forte capacité d’adaptation, ne sont pas fait pour manger du poison. Et pourtant, c’est bien ce qu’on leur sert.

Se remettre en question:

Je préfère mourir que de ne plus manger de pain.
chat pain

Mouais… et moi, je préfère vivre plutôt que souffrir pour ce qu’il me reste de vie. Déjà qu’en moyenne on perd 10 à 15 ans d’espérance de vie quand on a une patho auto-immune…

Manger AIP, c’est un peu passer pour un hippie qui mange des graines. Et croyez moi, je suis loin, mais alors très loin du délire flower power. J’ai bien plus traîné dans les concerts punk, hardcore ou stoner, que dans les fêtes des toilettes sèches ou autre délire du genre. D’ailleurs, je dis souvent que je suis encore pire, parce que moi, je ne mange même plus de graines.
Je mange bien, et bon. Avec du goût. Simplement différemment de vous, pour pouvoir me lever chaque matin.
Je ne suis pas une ayatollah, juste une nana qui essaie de vous dire que, comme le disait Hippocrate: « Que l’alimentation soit ton premier remède ».

Mais je comprends, c’est pas facile de se dire qu’on est en partie responsable de notre condition. Parfois, ça fait du bien de se réfugier dans le rôle de victime. On l’est quand même. Parce qu’on maîtrise difficilement ce qu’on nous sert, et que certaines prédispositions génétiques font qu’on est plus sensible que d’autres.
Moi je crois qu’il est temps qu’on ne soit plus juste « Patient », mais aussi acteur de notre santé. Ainsi si on attend la pilule magique qui va nous soigner, on va attendre longtemps.
J’ai été diagnostiqué diabétique type 1 en 1996, et on m’avait dit « d’ici quelques années, on saura le soigner ». C’était il y a 21 ans. Ça ne se soigne toujours pas.

Donc non, c’est pas parce que je mange différemment que je bois du jus d’herbe, que je fais partie d’une secte ou que je fais du yoga des dents (ça existe pour de vrai).

Ras le bol!

Si tu veux des résultats que tu n’as jamais eu, fais ce que tu n’as jamais fait…

Et vous êtes nombreux à en avoir ras le bol des traitements, de la chirurgie etc… Et je suis quasi certaine que pas ou peu de médecins vous ont incités à explorer la piste alimentaire.
Soyez à l’écoute de votre corps, découvrez vous, renouez avec lui. Soyez clément, bichonnez le et il vous le rendra.

Peace and love… and rock’n’roll

rock n roll

2 thoughts on “Maladie auto-immune: la skippy gourou qui mange du jus d’herbe!

  1. Content de partager des points de vue ☺ c’est dingue j’ai commenté sur la page polyarthrite psoriasique. Réactions embarrassés qusant au billet de T Souccar sur le lait (témoignage éviction = rémission). Message de l’admin sur messenger…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *