Alimentation & Emotions, Non classé

Super aliment, super ou stigmatisation alimentaire?

Super aliment!!!!!

On pourrait croire à la reconversion de Superman ou de Super Connard du SAV d’Omar & Fred. Et pourtant il n’en est rien. Aucun super gentil, aucun super héro pour sauver notre monde. Par contre des supers zéro ça on en a plein dans le monde. Mais là n’est pas le sujet, alors s’il vous le voulez bien passons. Depuis quelques temps je vois sortir de temps en temps ce terme, cette formule magique à clic. Titre racoleur et attrayant. Après tout, c’est normal de vouloir manger des supers trucs. Pour être en super santé.

 

Mais qu’est-ce qu’un super aliment?

En gros, car tout le monde y va de sa définition, un super aliment est un aliment a forte concentration en un ou plusieurs micros-nutriments. Rappelons qu’on entend par micro-nutriment les vitamines, minéraux, anti-oxydants. Wahou le 2nd mot trop attirant: anti-oxydant. Lorsque dans Gougle on cherche “super aliment” en première page on tombe sur plusieurs sites.

Oh, sans déc?! Il est pas un peu con ce diet?

Mais non Bob, il écrit juste comme il parle dans la vie.

Bah ça doit pas être simple dans sa tête tous jours…

Oui je sais c’est triste.

Et donc dans ces premières propositions, on s’aperçoit que chaque site à une liste différentes et une définition différentes. Certains englobent les protéines, d’autres non, quand d’autres font des sous catégories. Bref c’est un peu le bordel, bien que la trame de fond soit identique.

Certes certains aliments ont des propriétés anti-oxydantes qui sont donc protectrices pour notre santé. Mais parce que vous sentez venir le “mais”. Le “mais” n’est pas sur les anti-oxydants qui ont plus que démontrés leurs bienfaits. Non le “mais” porte sur l’appellation de super aliment.

 

Stigmatisation alimentaire

Ce que je reproche un peu à ce terme, c’est le risque de stigmatisation. Si on fait un raccourci, on peut donc penser que les supers aliments sont les meilleurs pour la santé, ceux à privilégier. Qui dit favoritisme, dit qu’il y a des laissés pour compte. Et souvent ce clivage revient à bannir ou à diminuer pour beaucoup des aliments qui n’en sont pas moins bons pour l’organisme, et également indispensables pour la belle machine qu’est le corps humain.

Lorsqu’on scinde son alimentation en “bon” et “mauvais” les ennuis ne sont pas loin. Regard sur l’alimentation qui change, se charge en connotations négatives, pensée dichotomique de l’alimentation, restriction.

 

Simple histoire de marketing?

N’oublions pas que nous sommes dans une société consumériste. Ainsi plus on consomme, plus les industries sont contentes. Elles font ainsi du profit. Sauf que comment faire du profit sur un fruit ou sur une algue? Pas simple… Alors on brainstorm, on trouve le terme de super aliment. Et c’est super, on va faire pleins de posts dessus. Youhou!!!

Alors oui je pense que tout le monde ne pousse pas autant la réflexion sur le terme que moi. Mais je pense à mes patients, aux personnes qui sont en conflits vis à vis de l’alimentation. Je me dit que tomber sur un article ou des livres sur les supers méga tops bidules peuvent les emprisonner encore plus dans leur mal être. Tous les aliments sont bons à manger, bons pour le corps. Certains sont plus chargés en tel ou tel trucs simplement.

De là à parler de super aliment je n’en suis pas certain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *